Perles de sagesse de Nelson Mandela

Perles de sagesse de Nelson Mandela

Nelson Mandela "Madiba"


« Ce qui compte dans la vie, ce n’est pas seulement d’avoir vécu. C’est la différence faite dans la vie des autres qui définit le sens de la vie que nous avons menée. »

« Pendant des milliers d’années, génération après génération l’espèce humaine a produit des hommes et des femmes visionnaires, emplis d’amour et d’un courage sans bornes. Grâce à ces géants, nous n’avons jamais perdu notre humanité et nous ne la perdrons jamais, quels que soient les obstacles que l’histoire jette sur la route, d’une période à l’autre. »

« On s’enrichit beaucoup en rencontrant des personnes qui ont eu des chemins de vie différents. Les conversations avec des gens de divers environnements ouvrent l’horizon et augmentent les connaissances. »

« L’espoir est une arme puissante et aucun pouvoir sur terre ne peut t’en priver . »

« Pour notre génération, l’éducation devint la clé qui permettait d’ouvrir les portes de l’oppression, un outil contre la logique perverse maître-esclave. Les institutions éducatives devinrent un foyer à partir duquel on a pu défier la domination coloniale et l’injustice. »

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. »

«  Il est difficile d’expliquer à quelqu’un qui a les idées étroites qu’être « éduqué » ne signifie pas seulement savoir lire et écrire et avoir une licence, mais qu’un illettré peut être un électeur bien plus « éduqué » que quelqu’un qui possède des diplômes. »

« L’une des tristes réalités d’aujourd’hui, c’est que très peu de gens -et surtout chez les jeunes- lisent des livres. A moins que nous n’imaginions des façons de remédier à cet état de fait, les générations futures courent le danger d’être privées de leur histoire. »

« Un jour, il sera possible pour l’humanité de produire des saints qui seront véritablement droits ; vénérables, inspirés dans tout ce qu’ils font par l’amour authentique de l’humanité, et qui serviront tous les hommes avec altruisme. »

« J’ai appris que le courage n’était pas de ne pas avoir peur mais de triompher. Moi-même, j’ai ressenti la peur plus de fois que je ne peux m’en souvenir, mais je la cachais derrière un masque intrépide. L’homme courageux n’est pas celui qui n’éprouve pas la peur, mais celui qui l’apprivoise. »

« En faisant scintiller ta lumière, tu offres aux autres la possibilité d’en faire autant. »

NELSON MANDELA (1918-2013)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *