Esclavage: dates et faits à connaître

Esclavage: dates et faits à connaître

Esclavage BlackisreallybeautifulL'esclavage a été aboli dans les colonies Françaises pour la deuxième fois par décret de l'assemblée provisoire le 27 avril 1848. Ce dernier a été effectif le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et le 20 décembre à la Réunion.

1635 : Occupation de la Guadeloupe et de la Martinique par la France

1642 : Louis XIII autorise la traite des Noirs.

1673 : Création de la compagnie du Sénégal qui conduit des Noirs aux Antilles et en Guyane.

1684 : Création  de la compagnie de la Guinée qui transporte des Noirs aux Antilles et en Guyane.

1685 : Le code Noir est rédigé par Colbert sous Louis XIV. L’homme Noir est considéré comme un bien meuble qu’on peut vendre, louer ou léguer en héritage.

1715 : La France récupère l’île Maurice qui devient  l’île de France.

1719 : Création de la compagnie des Indes. Monopole effectif de la traite.

1789 : Première insurrection des esclaves sous la révolution Française. On compte 700 000 esclaves  dans les Antilles Françaises.

1791: Rébellion des esclaves à Saint-Domingue.

4 Février 1794 : Premier  décret de l’abolition de l’esclavage dans les colonies Françaises. Le décret sera appliqué à Saint-Domingue, en Guadeloupe et en Guyane.

20 mai 1802 : Rétablissement  de l’esclavage dans les colonies Françaises sous Napoléon Bonaparte.

01 janvier 1804 : Saint-Domingue devient la première République Noire et prend le nom d’ Haïti.

1825 : Reconnaissance d’Haïti par la France en échange de 150 millions de Francs-or.

1830 : Soulèvement  d’esclaves aux Antilles.

27 avril 1848 : Deuxième abolition de l’esclavage dans les colonies Françaises.

effectif le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et le 20 décembre à la Réunion.

30 avril 1849 : Loi d’indemnisation pour les colons.

A savoir :

– La France était le deuxième puissance Négrière

– Les maîtres préféraient ne pas instruire leurs esclaves puisque, selon eux, un esclave instruit était une esclave dangereux

– L’Église  possédait des plantations cultivées par la main d’œuvre servile et percevait de l’état une dotation « per capita » pour chaque esclave baptisé et convaincu de la soumission en échange d’une place au paradis  céleste.

– Des chiens mangeurs de « Noirs » étaient élevés dans le but de mettre fin à la résistance et de semer la terreur auprès des esclaves

-Il existait une sorte de compagnie d’assurance chargée de dédommager les maîtres du prix de chaque noir légalement supplicié à hauteur de 2000 livres par tête